Accorder un clavecin Toggle

clés d'accordQuelques conseils pour accorder un clavecin…

  • Il faut toujours commencer par faire la partition sur le 8’ le plus près du sillet ou le clavier supérieur et accorder ensuite d’abord  les graves puis les aigus.
  • Tenir la clé bien droite sur la cheville à pleine main.
  • Toujours baisser la note à accorder d’abord, puis la remonter. En effet l’accord tiendra beaucoup mieux si la corde est tendue, et non l’inverse.
  • Tourner la clé en donnant des impulsions brèves  suivies d’une détente immédiate, de manière à répartir la tension sur toute la longueur de la corde.
  • Entre chaque mouvement de la clé, ne pas exercer de pression sur la cheville : cela pourrait fausser le résultat sonore lors de la vérification.
  • Pour ajuster une note, la jouer de façon régulière et continue (ne pas attendre que le son s’estompe, c’est le moment de l’attaque qui compte pour accorder).
  • Pour accorder une octave pure (juste), il faut vérifier que la quarte inférieure produit bien le même nombre de battements que la quinte supérieure. Exemple pour accorder l’octave do-do : vérifier que l’intervalle do-fa (quarte inférieure) bat exactement comme fa-do (quinte supérieure). Cette vérification permet d’éviter beaucoup d’erreurs.

NB : Pour les clavecinistes qui découvrent les tempéraments, il n’est pas rare au début qu’ils renversent malencontreusement les quintes ou les quartes, c’est la raison pour laquelle il faut toujours accorder l’intervalle pur avant de le corriger dans le bon sens.

Il faut bien garder à l’esprit qu’une quinte tempérée est plus PETITE que pure (juste), et qu’à l’inverse une quarte est  plus GRANDE que pure dans la plupart des tempéraments. En cas de doute, revenir sur l’intervalle pur (juste), c’est-à-dire non tempéré pour savoir dans quel sens tourner la clé (vers la gauche pour baisser la note, vers la droite pour la remonter).

Le meilleur contrôle est l’appréciation de la tierce résultant d’une suite de 4 quintes et quartes.Par exemple dans un tempérament mésotonique, si les intervalles la-mi ; mi-si ; si-fa# ; fa#-do# sont correctement tempérés, la tierce la-do# doit être pure.

 

Merci à Monsieur Emile Jobin de m’avoir apporté son aide dans la rédaction de ces quelques conseils!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn